NBA Passion Basket :: Historique Oklahoma City
Home to NBA Passion Basket
FAQSearchMembersGroupsProfilePMsRegisterLoginLogout
 
Historique Oklahoma City

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    NBA Passion Basket Index du Forum -> Divisions / Conférences -> Northwest -> Oklahoma City
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Smackraw25
Administrateur

Hors ligne
Messages: 981
Inscrit le: 12 Mar 2008
MessagePosté le: Dim 10 Oct - 00:11 (2010)    Sujet du message: Historique Oklahoma City Répondre en citant

Thunder d'Oklahoma City
Thunder d'Oklahoma City
Généralités
Date de fondation2008
CouleursBleu clair, bleu marine, orange, or et blanc
SalleFord Center
(19 599 places)
ManagerSam Presti
EntraîneurScott Brooks
modifier 

Le Thunder d'Oklahoma City (Oklahoma City Thunder en anglais) est une franchise américaine de basket-ball de la NBA basée à Oklahoma City dans l'État de l'Oklahoma. Elle est créée en 1967 sous le nom de Seattle SuperSonics puis délocalisée à l'été 2008. L'équipe porte les couleurs bleues et orange.
Sommaire [masquer]
Histoire [modifier] Supersonics de Seattle (1967-2008) [modifier]
Article détaillé : Supersonics de Seattle.
Le club fait ses débuts en NBA en octobre 1967, en même temps que les San Diego Rockets. Le nom de la franchise, « SuperSonics », est choisi à l'issue d'un concours local. Sur 25000 réponses, SuperSonics est revenu plus de 200 fois, en référence à l'implantation de Boeing dans la ville. Le surnom du club est aussi régulièrement contracté en « Sonics ».
Le premier logo du club est conçu par l'agence publicitaire de David Stern, l'actuel commissaire de la NBA.
Seattle compte dans ses rangs Walt Hazzard, Bob Weiss, Rod Thorn et sélectionne Al Tucker avec le sixième choix de la draft, et Bob Rule avec le septième. Sous la houlette de l'entraîneur Al Bianchi, Hazzard, après trois saisons en demi-teinte chez les Los Angeles Lakers explose enfin chez les Sonics et finit meilleur marqueur du club avec 24 points de moyenne (6e de la ligue) et 6 passes décisives par match (4e de la ligue). Le bilan final, de 23 victoires pour 59 défaites, est typique pour une expansion team, et reste actuellement le pire de l'histoire du club.
Walt Hazzard est échangé à Atlanta durant l'intersaison pour Lenny Wilkens. Wilkens ne déçoit pas en enregistrant 22 points et 8 passes décisives (second dans la ligue) de moyenne. Le meilleur marqueur du club est Bob Rule avec 24 points de moyenne. Mais les performances individuelles de ces deux stars influencent relativement peu les résultats du club qui termine la saison avec 30 victoires. L'entraîneur Al Bianchi est alors limogé durant l'intersaison et est remplacé par Lenny Wilkens, qui officie désormais en tant que joueur-entraîneur. Le club montre ainsi des signes de progression, alors que Wilkens mène la ligue aux passes décisives. Les résultats s'améliorent encore avec 36 victoires pour 46 défaites à la fin de la saison 1969-70.
La progression continue pour la saison 1970-71 avec 38 victoires. Lenny Wilkens est nommé MVP du All-Star Game, mais la grande nouvelle pour le club est la signature de Spencer Haywood, qui a écrasé la concurrence dans la ligue concurrente de la NBA, l'ABA (il est le meilleur marqueur et le meilleur rebondeur de ce championnat). Les Sonics ont dû batailler dur avec les Detroit Pistons qui détenaient ses droits, mais Haywood est finalement autorisé à rejoindre les Sonics, où il tourne à 20,6 points de moyenne sur 33 matchs.
Haywood devient vite un joueur dominant dans la ligue, avec 26,2 points de moyenne en 1971-72. Mais si le bilan annuel des Sonics s'améliore encore avec 47 victoires pour 35 défaites (première saison à plus de 50 % de victoires dans l'histoire du club), le club ne se qualifie pas pour les playoffs. Durant l'intersaison Lenny Wilkens est échangé aux Cleveland Cavaliers contre Butch Beard. Ce mouvement marque un arrêt dans la progression du club qui ne remporte que 26 matchs en 1972-73, en dépit des performances de Spencer Haywood (troisième marqueur de la ligue avec 29,2 points de moyenne).
Les Sonics tentent de rebondir pour la saison 1973-74 avec la signature comme entraîneur et General Manager du légendaire Bill Russell. L'arrivée de l'ancien pivot des Celtics est bénéfique au club qui termine avec 36 victoires, 10 de plus que la saison précédente. L'ascension continue la saison suivante et pour la première fois de leur existence les Sonics se qualifient pour les playoffs avec un bilan de 43 victoires pour 39 défaites, bien favorisé par une série de 7 victoires consécutives sur la fin de saison. Ils battent même les Detroit Pistons au premier tour en 3 manches sèches avant d'être éliminés par les futurs champions : les Golden State Warriors.
Durant l'intersaison 1995, les Sonics récupèrent Eric Snow, sélectionné par Milwaukee, pour servir comme troisième meneur derrière Gary Payton et Nate McMillan.


Dernier logo des Sonics


À la suite du départ de Nate McMillan, qui a répondu favorablement à l'offre lucrative des Portland Blazers, les Sonics nomment comme entraîneur Bob Weiss, qui était membre de la première équipe des Sonics en 1967. Durant la draft, les Sonics sélectionnent avec le 25e choix le pivot français Johan Petro.
La fin après 41 ans à Seattle [modifier]
Depuis 2006, le club est aux mains d'un homme d'affaires d'Oklahoma City, Clay Bennett, qui souhaitait amener l'équipe dans sa ville, laquelle a accueilli les New Orleans Hornets pendant la saison 2005-06 suite à l'ouragan Katrina. Outre les résultats médiocres des dernières années, le club souffrait en effet de difficultés pour réunir la somme nécessaire (environ 500 millions de dollars) pour la construction d'une nouvelle salle, plus moderne et plus grande que l'actuelle Key Arena. La NBA finit par accéder à la demande de déménagement le 18 avril 2008 (les propriétaires des clubs votant par 28 à 2 en sa faveur). Malgré les nombreuses résistances, de la part des supporters de Seattle, mais aussi de Howard Schultz, président directeur-général de Starbucks, et ancien propriétaire du club, qui entendait poursuivre les investisseurs d'Oklahoma City qui, selon lui, n'auraient pas respecté une des clauses du contrat de vente qui stipulait qu'ils devaient « faire des efforts sincères » (good-faith effort) pour garder l'équipe à Seattle[1], l'annonce officielle du déménagement des Supersonics fut confirmée le 2 Juillet 2008. La franchise change de couleurs et prend le nom de Oklahoma City Thunder. Les couleurs et le nom de Supersonics appartenant toujours à la ville de Seattle, cela laisse un espoir de revoir, un jour, une autre franchise revenir sous le nom des Supersonics.
Thunder d'Oklahoma City (2008-2010) [modifier]
Lors de la saison 2008-2009, malgré les arrivées de Russell Westbrook et de Jeff Green, le Thunder d'Oklahoma City termine cinquième et dernier de la Northwest Division avec un bilan de 23 victoires et 59 défaites. Le 22 Novembre 2008, l'entraineur P.J. Carlesimo est limogé suite à un bilan de 1 victoire pour 12 défaites. Il est remplacé par l'assistant Scott Brooks qui assurera l'intérim jusqu'en fin de saison, et qui sera ensuite maintenu par le club. Après un début difficile (3-29), le Thunder commence à montrer des signes de progrès, en finissant la saison à 20-30 sur les 50 derniers matchs.
Durant l'intersaison, peu de changements sont apportés, les dirigeants du club préférant continuer à reconstruire l'équipe autour du noyau composé de Kevin Durant, Jeff Green et de Russell Westbrook. L'équipe choisit James Harden de l'Université d'État de l'Arizona avec le 3e choix de la Draft NBA 2009. Le Thunder choisit également le français Rodrigue Beaubois avec le 25e choix, mais il est immédiatement envoyé aux Mavericks de Dallas en échange du 24e choix, Byron Mullens. L'équipe signe également les vétérans Etan Thomas et Kevin Ollie. Enfin, le 22 Décembre 2009, l'équipe récupère par un échange avec le Jazz de Utah le rookie Eric Maynor, qui sera le meneur remplaçant pour le reste de la saison.
Les progrès du duo Kevin Durant-Russell Westbrook permet à l'équipe la plus jeune de la NBA de réaliser une saison remarquable, terminant avec un bilan de 50 victoires pour 32 défaites, et se qualifiant pour les Playoffs en finissant à la 8e place de la Conférence Ouest. Scott Brooks remporte le titre de Coach de l'année.
Au premier tour des playoffs, le Thunder rencontre alors les Lakers de Los Angeles, champions en titre. Après avoir perdu les deux premiers matchs à Los Angeles, l'équipe remporte les deux matchs suivants à domicile, avec notamment une victoire de 21 points lors du match 4. Cependant, le Thunder sera éliminé suite une défaite à domicile 94-95 lors du Match 6.
Noms successifs [modifier] Salles [modifier] Palmarès [modifier] Effectif actuel [modifier]
Oklahoma City Thunder
Effectif actuel
Entraîneur : Scott Brooks
Ailier fort / Pivot45
Cole Aldrich (R)(Kansas)
Ailier fort / Pivot4
Nick Collison(Kansas)
Arrière14
Daequan Cook(Ohio State)
Ailier / Arrière35
Kevin Durant (C)(Texas)
Ailier / Ailier fort22
Jeff Green(Georgetown)
Arrière13
James Harden(Arizona State)
Ailier fort9
Serge Ibaka(Congo)
Pivot12
Nenad Krstić(Serbie)
Meneur6
Eric Maynor(Virgina Commonwealth)
Pivot23
B.J Mullens(Ohio State)
Arrière / Ailier?
Morris Peterson(Michigan State)
Arrière / Ailier2
Thabo Sefolosha(Suisse)
Arrière5
Kyle Weaver(Washington State)
Meneur0
Russell Westbrook(UCLA)
Ailier fort3
D. J. White(Indiana)
(C) - Capitaine (AL) - Agent libre (R) - Rookie (ou Recrue)
Meilleurs marqueurs de l'Histoire de la franchise [modifier]
Place Nom du joueur Pays Points
1.Gary Payton
 États-Unis
18 207
2.Fred Brown
 États-Unis
14 018
3.Jack Sikma
 États-Unis
12 034
4.Rashard Lewis
 États-Unis
10 251
5.Shawn Kemp
 États-Unis
10 148
6.Gus Williams
 États-Unis
9 676
7.Dale Ellis
 États-Unis
9 405
8.Xavier McDaniel
 États-Unis
8 438
9.Spencer Haywood
 États-Unis
8 131
10.Tom Chambers
 États-Unis
8 028
Dernière mise à jour : le 15 avril 2010

(*): Joueurs évoluant toujours dans la franchise
Galerie [modifier]


Logo du club


Cliquez sur une vignette pour l’agrandir
Records [modifier]
Meilleur marqueur: Gary Payton (18207 pts)
Meilleur passeur: Gary Payton (7384 passes)
Meilleur rebondeur: Jack Sikma (7729 rebonds)
Meilleur contreur:
Meilleur intercepteur: Gary Payton (2107 interceptions)
_________________

PS3 Trophies



Revenir en haut
Publicité

MessagePosté le: Dim 10 Oct - 00:11 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    NBA Passion Basket Index du Forum -> Divisions / Conférences -> Northwest -> Oklahoma City Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | Panneau d’administration | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Graphite Theme © 2004 DisfunktionCrew.com

Traduction par : phpBB-fr.com